Accueil Déménagement Quand puis-je voler seul en parapente ?

Quand puis-je voler seul en parapente ?

Sport pratiqué en plein air, le parapente se révèle comme l’activité idéale pour frôler les cieux. Il constitue le rêve ultime pour ceux qui sont à la recherche des sensations fortes et d’adrénaline au cours de leur existence. Généralement, piloter un parapente se fait en groupe pour plus de sécurité et de contrôle. Mais, il peut arriver que cela soit uniquement vous qui dirigez votre appareil. Plusieurs conditions doivent cependant être réunies pour avoir cette autorisation. La poursuite de cet article vous renseignera davantage.

Maîtriser les règles de sécurité du vol

Comme tout sport, le parapente peut comporter des dangers pour celui qui veut l’exercer. C’est pour cette raison que les professionnels de cette activité ont su mettre en place des règles de sécurité à maîtriser avant d’aller au pilotage seule de l’aéronef. Elles sont variées et chacune d’elles revêtent une importance d’une grande envergure.

A lire également : À qui signaler son changement d'adresse lors d'un déménagement ?

Prendre connaissance des facteurs climatiques

Pour une grande fiabilité du vol, il est nécessaire que vous évitiez les aléas climatiques. Ces derniers pourraient causer des pertes de contrôle lors du pilotage et par ricochet de très douloureux atterrissages. Prenez donc  connaissance à l’avance des conditions climatiques qui pourraient surgir le jour du vol. N’hésitez absolument pas à le reporter si ne serait-ce qu’une pluie devrait apparaître. Vous pouvez aussi, pour préserver votre plan de vol, vous laisser une grande marge de manœuvre. De ce fait, peu importe la présence d’un mauvais temps vous aurez quand même fini votre vol.

Être connecté à la radio

L’une des conditions les plus importantes du pilotage individuel du parapente est bien la connexion à la radio. En effet, cette phase de l’analyse de la sécurité du vol permet de vous assurer qu’en cas de problèmes techniques vous pouvez contacter la tour de contrôle. Cette dernière pourra vous fournir ensuite les instructions à suivre pour une bonne descente. Vérifiez donc que la batterie de votre radio est bien connecté à la fréquence de la tour de contrôle avant de démarrer

A lire en complément : Quel deux roues avec permis B ?

Garantir l’accès au parachute et au levier de secours

Le parapentiste  doit absolument s’assurer avant décollage qu’il a bien accès au parachute. Ce matériel va lui permettre de freiner sa descente sur le sol. Il pourrait se blesser grièvement si le parachute ou le levier de secours était mal en point.

La fermeture de la sellette

Plusieurs incidents ont déjà été causés en raison de la négligence de la sellette. Il est très important que vous ajustez convenablement les 2 ou 3 boucles. Vous pourriez vous détacher de l’aéronef et vous écraser au sol juste parce que vous avez été imprudent avec la sellette.

paraglider under blue sky

Obtenir le brevet du parapentiste

Si vous n’avez pas encore votre diplôme de pilote de parapente, vous n’êtes autorisé qu’à voler en groupe avec le moniteur. Autrement dit, détenir brevet du parapentiste s’avère très primordial pour espérer planer individuellement. Tous les pilotes certifiés en ont chacun un pour pouvoir piloter à leur guise l’aéronef.

Si vous vous demandez comment obtenir le diplôme de parapentiste, il faut savoir que diverses conditions sont à prendre en considération. Vous devez par exemple passer par un examen théorique et pratique. Diverses questions sur les différents types de sécurité exposées ci-dessous sont bien évidemment évaluées. La pratique quant à elle est évaluée par une évaluation au vol libre. Juste après cela seulement vous sera accordé votre permis de vol individuel au parapente.

Subir un entraînement adéquat

Pour bénéficier de l’autonomie du vol au parapente vous devez absolument subir un entraînement intensif. Cela aura pour but de vous permettre d’avoir toutes les compétences requises pour piloter un parapente. Si vous ne savez pas comment procéder, vous pouvez à titre illustratif passer par un stage d’initiation. Non seulement en vous rendant là-bas vous bénéficierez des diverses techniques de maniement du voile, mais aussi d’une attestation probante le fait que le parapente n’a aucun secret pour vous.  Vous aurez ainsi les qualités et compétences requises pour garantir au moniteur que vous êtes aptes au vol libre.

ARTICLES LIÉS