Accueil Maison Maison container : comment ça se passe en France ?

Maison container : comment ça se passe en France ?

Envie d’accéder à la propriété immobilière, mais sans pour autant faire trop de dépenses ? On peut vous conseiller la maison container. C’est la construction qui est de plus en plus tendance en France depuis quelques années.

Pour un premier investissement ou pour diversifier votre patrimoine, ce peut être une excellente idée. Voici comment ça marche en France.

A lire aussi : Pourquoi avoir des fleurs chez soi ?

Une construction qui obéit aux mêmes règlementations que toutes les autres

La maison container, en France, obéit aux mêmes règlementations que toutes les autres constructions immobilières. L’objectif étant de vous assurer un maximum de confort dans une maison qui reste pour le moins original.

A lire également : Aménagement de cuisine : pourquoi faut-il faire appel à un menuisier à Orléans ?

Pour vous lancer dans ce projet, vous devez donc réaliser des démarches administratives auprès de la Mairie. Pour une maison d’une emprise de plus de 20 m2 au sol, une demande de permis de construire s’impose. Et encore, si ce type de maison ne cadre pas avec le PLU de votre région, votre demande peut être refusée par la Mairie.

Si, au contraire, vous avez l’autorisation de procéder à la construction, vous devrez prendre en compte toutes les normes en vigueur. Une maison doit avoir une performance énergétique de R = 5 m2. W/K en moyenne sur toute la surface.

Elle doit embarquer des ouvertures en double ou en triple vitrage. Elle doit avoir des installations électriques sécurisées et basse consommation. Elle doit être protégée contre l’air et le vent.

Prix des maisons container en France

Investir dans une maison container est plus économique. Le prix moyen de la construction d’une maison container non aménagée est estimé entre 900 et 1 200 euros. Les modèles aménagés valent entre 1 200 et 1 500 euros le m2. Attention toutefois, le prix du terrain ne sera pas compris dans ce devis.

Vous pouvez négocier le meilleur prix pour votre maison container en usant de quelques techniques. Par exemple, au lieu d’un container neuf qui coûte de 800 à 5 000 euros environ, choisissez plutôt un modèle de bonne occasion. Ce dernier ne vous coûtera que 1 000 euros en moyenne. Les tarifs varient selon les dimensions et le modèle de container que vous aurez choisi.

La construction d’une maison de ce type est à la portée de n’importe quel bricoleur professionnel. Ce qui vous évitera aussi les frais d’intervention des artisans professionnels. Les sociétés de construction françaises vous prennent de 900 à 1 300 euros le m2 et un architecte de 1 200 à 1 800 euros le m2.

Des dépenses supplémentaires que vous pouvez supprimer en prenant en charge les finitions de vos travaux personnellement. Sans compter que cela vous évite les surfacturations lors de l’achat de vos équipements.

Il faut savoir que le devis total de votre auto construction peut être influencée par plusieurs détails. Par exemple, si votre terrain n’est pas encore viable, vous allez devoir terrasser. Ceci peut vous coûter entre 30 et 70 euros en fonction des dimensions de votre terrain.

Pour assurer la stabilité et le confort de votre maison container, une étude thermique de votre sol s’impose. D’ailleurs, c’est une démarche obligatoire avant votre demande de permis de construire.

Cette dernière vous coûtera de 30 à 3 000 euros selon le cas et les équipes qui prendront en charge l’étude. Si vous venez d’acheter le terrain, en plus de sa valeur, vous allez devoir payer les frais de notaires. Ces derniers se négocient de 7 à 8% du prix total du bien.

Des démarches administratives sont-elles nécessaires pour la construction d’une maison container en France ?

Une maison container  reste une construction immobilière à part entière. En ce sens, elle obéit aussi à quelques démarches administratives. En France, vous devez notamment vous lancer dans une demande de permis de construire avant d’entamer les travaux.

Il vous faut donc constituer une demande pour ce faire. C’est une démarche payante. Un permis auprès de la Mairie peut vous coûter 2,5 à 4% du devis total des travaux de construction.

Outre le formulaire de demande de permis de construire, vous devez fournir des plans détaillés de votre future construction à la préfecture. Aussi, l’intervention d’un architecte sera de rigueur pour les préparatifs de votre projet. Ce dernier vous demandera en moyenne 50 euros HT/m2 en échange de ses prestations. Prenez en compte ce détail lors du calcul du devis total de votre projet.

À savoir que pour une construction immobilière, une demande de permis de construire peut prendre 2 ou 3 mois. En France, vous devez attendre la délivrance de cette dernière avant de commencer les travaux sous peine d’une pénalité de 1 200 à 6 000 euros par m2 et la destruction de la construction.

ARTICLES LIÉS