Accueil Immo Faire un diagnostic immobilier : à qui fait appel ?

Faire un diagnostic immobilier : à qui fait appel ?

Le diagnostic immobilier est un procédé dont l’objectif principal est d’informer le futur locataire ou le futur acheteur d’un bien immobilier, des potentiels risques que ce dernier court lorsqu’il acquiert ledit bien. Ainsi, du côté du propriétaire de ce bien immobilier, il faudra faire appel à quelqu’un pour établir le diagnostic immobilier. Il est donc normal que vous vous demandiez quel type de professionnel pourrait bien être apte à établir de tel diagnostic, sans qu’une ombre de doute plane.

Qui peut faire un diagnostic immobilier ?

Le diagnostic immobilier est devenu une obligation avant la vente ou la location d’un bien, comme on le disait en introduction. Et pour réaliser un diagnostic immobilier, celui qui possède son bien doit faire appel à un spécialiste que l’on appelle le diagnostiqueur professionnel. Depuis novembre 2007, certaines dispositions sont prises, pour que ce diagnostiqueur professionnel dispose obligatoirement d’une certification délivrée par un organisme accrédité par le Comité français d’accréditation, COFRAC.

A lire aussi : Quelles solutions pour se protéger contre les impayés de loyer ?

En outre, la certification obligatoire délivrée est pour une durée de cinq ans, et regroupe les diagnostics de gaz, d’amiante, de termite, d’électricité, puis de performance énergétique. Les diagnostiqueurs de Diag Immo, sont capables de réaliser pour vous tous ces diagnostics, avec tout le professionnalisme et la rigueur qu’il faut.

A découvrir également : Comment choisir une agence immobilière à Argelès-sur-Mer 66700 ?

À quelles conditions, le diagnostiqueur professionnel doit-il établir le diagnostic d’un bien ?

Afin que l’on évite toutes les sortes d’impartialités, et pour ne pas porter atteinte à l’indépendance de ces professionnels, il est interdit que le diagnostiqueur immobilier ait un quelconque lien avec son client, le propriétaire du bien. Il ne doit non plus, avoir un lien avec son mandataire, que ce soit une agence immobilière ou un notaire. Puis, ce principe reste de vigueur même avec les entreprises qui ont réalisé les travaux de construction, d’installation ou d’équipements dudit bien immobilier.

Par ailleurs, certains professionnels à l’instar des diagnostiqueurs, géomètres-experts, architectes, ou encore agents immobiliers, peuvent être compétents pour la réalisation de plusieurs diagnostics obligatoires, à la fois. Par contre, d’autres experts du même domaine peuvent être spécialisés que dans un seul type de diagnostic. Quoi qu’il en soit, ils doivent quand même être indépendants. Autrement dit, ces professionnels ne doivent en aucun cas établir des diagnostics sur des immeubles qu’ils sont eux-mêmes chargés de vendre.

En outre, les diagnostiqueurs doivent mettre à disposition de leurs clients, des documents qui attestent qu’ils sont en règle, au regard des obligations qu’on a évoqué un peu plus hautes. De ce fait, lorsqu’un diagnostiqueur effectue un diagnostic immobilier sans respecter certaines règles de compétences, d’assurance, d’organisation ou les conditions d’impartialités, ce dernier subira les sanctions de la loi. Ensuite, le vendeur qui fait appel aux services d’une personne qui ne remplit pas les conditions requises subira également des sanctions.

Quels sont les différents types de diagnostics immobiliers obligatoires ?

Pour s’assurer que le bien immobilier est conforme aux normes en vigueur, plusieurs diagnostics immobiliers doivent être réalisés avant la vente ou la location d’un bien immobilier. Ces diagnostics ont pour objectif d’informer l’acheteur ou le locataire sur l’état du bien et sur les risques éventuels qui peuvent y être liés.

Le diagnostic amiante est obligatoire pour tous les immeubles construits avant 1997 car cette substance peut causer des maladies pulmonaires graves. Il doit impérativement être effectué par un diagnostiqueur professionnel qui va vérifier tous les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante dans le logement.

Le diagnostic plomb concerne plutôt les logements anciens construits avant 1949, date à partir de laquelle l’utilisation du plomb a été progressivement interdite dans la construction. Ce diagnostic permet notamment d’évaluer si une exposition au plomb pourrait avoir lieu et donc mettre en danger ses occupants.

Dans certains cas, il est aussi nécessaire de réaliser un diagnostic gaz afin de détecter toute fuite éventuelle susceptible d’être dangereuse pour les personnes occupant ce logement.

Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) permet quant à lui d’estimer la consommation énergétique annuelle du bien ainsi que son taux d’émissions en CO2. Cette information importante informe aussi sur toutes les possibilités qu’il existe à optimiser sa performance thermique.

Selon certaines localisations géographiques ou encore des caractéristiques particulières telles que des risques naturels tels que la séismologie, il est possible que vous soyez amené à effectuer d’autres diagnostics immobiliers tels que le diagnostic termites ou encore l’ERNMT (Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques).

Il est recommandé de faire appel à des professionnels régulièrement formés pour réaliser ces différents types de diagnostics. Ils sont en mesure de vous conseiller sur les actions préventives à mettre en place et les travaux éventuels qui doivent être réalisés pour garantir la sécurité des occupants du bien immobilier.

Comment se déroule un diagnostic immobilier et quel est le coût ?

Le diagnostiqueur doit être choisi en fonction de ses compétences et de son expérience. Il doit disposer d’une certification lui permettant de réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires. Le professionnel va inspecter minutieusement l’état du bien pour établir un rapport complet qui sera remis au propriétaire ou au locataire.

D’abord, le diagnostiqueur commence par une inspection visuelle approfondie des différentes parties du logement à expertiser. Ce travail peut prendre plus ou moins de temps en fonction de la surface totale, mais aussi des spécificités techniques rencontrées sur place. Il effectue divers tests pour mesurer certains paramètres tels que la présence d’amiante ou encore la consommation énergétique annuelle du bien. Dans cette optique, le diagnostiqueur utilise des équipements homologués afin d’effectuer une mesure précise qui reflète l’état réel du bien immobilier concerné.

Lorsque tous les diagnostics sont réalisés, l’expert compile toutes ces informations dans un seul document : le dossier technique. Ce dernier comporte toutes les indications recueillies lors des inspections et analyses menées durant sa mission. C’est ce document qu’il livrera aux différents acteurs impliqués (propriétaires vendeurs/bailleurs ou futurs occupants).

En terminant, sachez qu’il faut compter entre 80 € TTC et 500 € TTC selon la complexité des vérifications à effectuer. N’hésitez pas donc à demander plusieurs devis et à effectuer des comparaisons avant de signer un contrat, afin d’être sûr de bénéficier du meilleur rapport qualité-prix.

Le diagnostic immobilier est une étape indispensable pour tout propriétaire désireux de vendre ou louer son bien. Il permet non seulement d’informer l’acheteur ou le locataire sur l’état réel du logement, mais aussi d’assurer la sécurité des futurs occupants et de leur garantir un cadre de vie agréable. Fait avec professionnalisme par un diagnostiqueur certifié, il vous assure dans tous les cas une tranquillité d’esprit.

ARTICLES LIÉS