Accueil Immo PTZ : trois points importants que vous devez connaître

PTZ : trois points importants que vous devez connaître

Le prêt à taux zéro est un mode de financement avantageux, mais il n’est pas accordé à tout le monde. Vous demandez-vous si vous avez droit au PTZ ?

PTZ : un prêt basé sur le revenu

A lire en complément : Quels sont les prix immobilier en 2021 ?

Un projet immobilier peut être financé en mobilisant un certain nombre de financements. Le PTZ ou prêt à taux zéro vous permet de profiter d’un prêt pour lequel vous ne payez aucun frais. Notez toutefois que le montant du PTZ dépend grandement de votre revenu annuel et de la zone d’implantation du bien à acquérir ou à construire.

Dans le calcul, le nombre de personnes qui va occuper le logement tout en respectant les plafonds. Ces derniers sont différents selon que vous soyez célibataire ou un couple avec enfants à charge. La meilleure façon de connaître le montant potentiel de votre PTZ est d’effectuer une simulation de PTZ.

A lire en complément : Bien gérer le nettoyage de votre logement entre deux locations

Le PTZ est accordé aux primo-accédants

Si vous voulez bénéficier des avantages du PTZ, il est essentiel que vous ne soyez pas propriétaire de votre résidence principale au moment de l’opération immobilière. Par ailleurs, pendant les deux années précédant l’opération, vous ne devez pas avoir été propriétaire.

Par contre, si vous louez votre résidence principale ou disposez d’une résidence secondaire, vous êtes toujours considéré comme un primo-accédant. Vous avez donc droit au PTZ si votre revenu respecte le plafond évoqué plus haut.

Le PTZ est l’investissement dans l’ancien

Actuellement, sachez que vous n’êtes pas toujours obligé d’acheter dans le neuf ou de construire un logement neuf pour profiter du PTZ. Dans le cas où vous investissez dans l’ancien par contre, il faut que les travaux réalisés permettent au logement d’acquérir un bon niveau de performances énergétiques.

Une autre condition sine qua non est que le coût des travaux doit représenter au moins 25% du prêt. Par ailleurs, le bien en question doit se trouver dans une zone B2 ou une zone C. Le PTZ accordé doit être remboursé au plus tard pendant les 25 années à venir.

ARTICLES LIÉS