Accueil Immo Quelles solutions pour se protéger contre les impayés de loyer ?

Quelles solutions pour se protéger contre les impayés de loyer ?

Être propriétaire et louer quelques biens immobiliers est une aubaine pour vous. Normalement, les loyers mensuels ou annuels constituent pour vous une source de revenus réguliers. Mais voilà, comme bon nombre de propriétaires, vous devez également appréhender les problèmes de loyers impayés. Plusieurs solutions sont disponibles pour vous mettre à l’abri.

Choisir les bons locataires avant tout

 

A voir aussi : Est-il obligatoire de cotiser pour la retraite ?

Les locataires qui ne paient pas leur loyer par mauvaise foi sont assez rares. Dans la plupart des cas, les impayés sont engendrés par un changement brusque dans la vie du locataire. Comme tout le monde, ce dernier peut connaître des coups durs dans sa vie – perte d’emploi, divorce, maladie grave, décès, etc. – Ce sont des éventualités imprévisibles qui font partie des aléas de la vie.

Hormis ces accidents, vous pouvez éviter les loyers impayés en étudiant de très près la solvabilité de votre futur locataire. Sachez que normalement, un foyer ne peut pas supporter un loyer qui fait plus du 33% de ses revenus. Pour en juger, vous ne pouvez pas faire autrement que demander des pièces justificatives des revenus à votre futur locataire.

A lire en complément : Quels sont les prix immobilier en 2021 ?

Les pièces que vous pouvez exiger

Vous êtes en droit d’exiger des documents en rapport avec l’identité du futur locataire (copie CNI, passeport, ou permis). Vous pouvez également exiger de sa part son dernier avis d’imposition et/ou ses trois derniers bulletins de salaire. En ce qui concerne la profession, vous pouvez exiger une attestation de son employeur.

Les pièces que vous n’êtes pas en droit d’exiger

Bien que vous vouliez avoir le plus de documents pour être le plus sûr possible, vous ne pouvez pas demander à votre futur locataire certaines pièces. Photo d’identité, relevé de compte bancaire, casier judiciaire… sont autant de données personnelles que vous ne pouvez pas exiger. Attention ! Vous pouvez faire l’objet d’une poursuite judiciaire en exigeant l’une de ces pièces d’une façon ou d’une autre.

Vous protéger grâce à des garanties

Comme la vie n’est pas un long fleuve tranquille ni pour vous ni pour votre locataire, il arrive que ce dernier ne puisse pas honorer ses engagements. Comme cela peut arriver même aux bons payeurs, il est recommandé de vous couvrir des risques par un dispositif de garanties. Si vous êtes éligible, sachez que vous pouvez profiter gratuitement de la garantie VISALE ou d’une garantie loyer impayé ou GLI.

Le principe de protection est le même, ces dispositifs permettent de percevoir les loyers pendant une période donnée. Dans le cas de la GLI, vous devez payer un certain pourcentage sur le loyer en tant que cotisation pour l’assurance. Par ailleurs, d’autres garanties comme celle contre les dégradations du logement ou encore la garantie pour les frais de justice.

Pour vous protéger d’éventuels loyers impayés, il est possible d’exiger de la part de votre locataire un dépôt de garantie auquel vous auriez un accès direct en cas de souci d’impayé. Par ailleurs, le moyen le plus utilisé actuellement est la caution. Un proche ou n’importe quelle personne peut se constituer garant au nom du locataire, il convient de bien vérifier sa fiabilité.

ARTICLES LIÉS