Accueil Jardin Quel fruit dans le compost ?

Quel fruit dans le compost ?

A bon compost doit répondre à quelques règles de base pour que le processus de décomposition s’engage correctement. Trop sec, trop humide, votre compost ne sera pas optimal et il peut se développer mauvaises odeurs , moucherons ou ne pas se décomposer. Nous évitons ces quelques erreurs de base pour avoir un bon compost, puis… nous laissons la nature faire !

Que mettre dans le compost : comment réussir dans le compost ?

Installez votre composteur dans un endroit ensoleillé dans le jardin, pas trop loin de la maison. Vous pouvez acheter une caisse de compost commercialement ou le faire vous-même avec des palettes ! Alors quoi mettre dedans ?

Lire également : Abri de jardin : quels matériaux faut-il privilégier ?

Erreur #1 : Nous ne mettons que des peelings de cuisine

Le compost est une alternance de déchets verts et brunes, ou de déchets humides et secs. En d’autres termes : épluchures de légumes et de fruits et feuilles mortes, petites branches ou papier-carton. Si nous mettons seulement déchets de cuisine , nous risquons d’avoir un compost trop humide , et donc beaucoup de moucherons. L’idéal est de suivre un mélange de 40% de déchets verts pour 60% de déchets bruns . Ainsi, par exemple, nous mettons une pelle de feuilles mortes à chaque ingestion de peau de légumes.

A voir aussi : Comment remplir une déclaration préalable de travaux pour une piscine ?

Une liste de contrôle que vous pouvez imprimer et coller sur votre composteur

À l’automne, vous pouvez constituer un stock de matériaux marron en tas à côté de votre compost et ajoutez-les régulièrement pendant l’hiver.

Erreur #2 : nous ne mélangeons pas votre compost

Un bon compost doit être mélangés régulièrement , idéalement une fois par semaine. Ainsi, vous le faites respirer et mélanger les matériaux dans la fermentation avec l’autre refroidisseur. Recueillez votre compost deux fois par an, au début du printemps et en automne et étalez-le dans votre potager : c’est un excellent engrais naturel.

Erreur #3 : nous mettons tous les déchets organiques, quelle que soit la quantité

On peut tout mettre dans le compost ? Non : nous évitons certains déchets organiques en trop grand quantités qui peuvent le déséquilibrer. Ainsi :

  • Pas trop épluches d’agrumes acide, trop acide ;
  • Pas trop de peaux d’avocat ou d’ananas, trop dur ;
  • Le épluchures de pommes de terre doivent être coupés en morceaux ;
  • Le coquilles d’oeufs sont à écraser en petits morceaux.

Une autre règle qui s’applique à tous les ingrédients de notre compost

Plus il est petit, mieux c’est !

Ainsi, il est possible de mettre les coquilles d’œufs dans du compost, ce qui apportera du carbonate de calcium à vos plantes. D’autre part, il est préférable de écraser en petits morceaux , ils seront dissous plus rapidement. Même chose pour les épluchures d’agrumes, les pommes de terre, les pelures d’avocat ou d’ananas à couper en petits morceaux.

Erreur #4 : nous mettons les restes de nourriture au compost

Nous évitons carrément restes de nourriture , en particulier la viande ou le poisson avec des os et des os, qui peuvent attirer les rongeurs ou les ravageurs dans votre compost. Évitez de les donner à votre chien ou chat aussi !

De même, les coquilles de moules ou d’huîtres ne compost pas.

N’oubliez pas de mélanger le compost © sylv1rob1

Erreur #5 : Pouvons-nous mettre les cendres de la cheminée ?

Les opinions divergent sur les cendres de bois dans le composteur. Compostage des cendres n’est pas idéal : vous pouvez mettre quelques poignées dans du compost, mais pas trop ! Les matériaux en décomposition dans le compost peuvent être acides, et les cendres, alcalines, peuvent compenser cette acidité. Il est préférable de poser un peu et d’étendre le reste directement au jardin.

Qu’en est-il des résidus de toilettes sèches et de la litière pour chat ?

Les opinions diffèrent également. Les résidus de toilette secs (sciure de bois, papier toilette et excréments) constituent un excellent compost, à condition qu’ils le laissent reposer quelques mois avant de les intégrer dans le composteur .

Dans le cas de la litière animale, seule la litière biodégradable (à base de sciure ou de paille), pas trop régulièrement non plus.

Erreur #6 : nous mettons les sacs compostables

Avec la fin des sacs en plastique est apparu sacs compostables ou biodégradables . Mais ils se détériorent en fait à peine dans un composteur domestique , ils sont plutôt dédiés au compostage industriel (lorsque votre communauté récupère vos déchets verts). L’Ademe recommande de les placer dans le bac de tri de vos ordures ménagères.

Enfin, évitez le compost trop sec car il a besoin d’humidité pour se décomposer, mais aussi éviter de l’arroser trop ou de se noyer en l’exposant à la pluie.

  • 10 astuces naturelles contre les mouches
  • Lisez aussi :

Article republié Illustration bannière : Que mettre dans le compost : erreurs à éviter —©Iomiso

ARTICLES LIÉS