Accueil Jardin Bouture de lilas : une multiplication des plus simples

Bouture de lilas : une multiplication des plus simples

Bouture de lilas une multiplication des plus simples

Le lilas est un arbuste caduc qui produit plusieurs rejets ou drageons. Il est très apprécié par les jardiniers puisqu’il produit de très belles fleurs dont les effluves embaument le printemps. C’est un arbuste qui se multiplie facilement par bouturage, une technique qui consiste à donner naissance à un nouvel arbuste à partir d’un fragment d’organe isolé. Par ailleurs, le bouturage du lilas permet de conserver la couleur et les pétales simples ou doubles de l’arbuste.

Cependant, la réussite de cette opération nécessite l’utilisation de quelques matériels, à savoir : un sécateur désinfecté, la poudre d’hormone, du sable, du terreau de bouturage, une mini-serre et un bâtonnet. Poursuivez la lecture de cet article pour en savoir plus sur la bouture de lilas.

A lire en complément : Bassins performés : pourquoi choisir ce type de bassin ?

Quand faut-il bouturer le lilas ?

La période idéale pour réaliser une bouture de lilas est le printemps, c’est-à-dire entre avril et juin, généralement après la phase de floraison de cette plante. Il est recommandé de choisir des rameaux issus de l’année précédente afin d’être convaincu qu’ils sont prêts pour une bouture. En effet, cette période est parfaite pour procéder à une taille végétale.

Par ailleurs, vous avez la possibilité d’utiliser une bouture semi-aoûtée, si vous préférez le bois de l’année, à la fois tendre et dur. L’avantage de cette technique est qu’elle garantit une grande reprise et permet de réaliser la bouture du lilas à la fin de l’été, soit entre août et septembre. Pour réussir cette opération, tenez compte de votre région d’habitation et de votre technique de bouturage pour choisir la période qui sera plus favorable pour vous.

A découvrir également : Comment bien choisir ses plants de bambous ?

Quelles sont les dispositions à prendre pour réussir le bouturage du lilas ?

Pour réaliser une bouture de lilas, il faut préférer les pousses aoutées, autrement dit, les pousses dont l’écorce présente une décoration brune légère. Vous avez aussi la possibilité d’opter pour des rameaux sains non infectés par les parasites.

Cependant, la suppression des feuilles situées à l’extrémité des rameaux avec des outils désinfectés est nécessaire pour la réussite du bouturage. Une fois que vous avez fini de bouturer votre lilas, gardez le terreau humide jusqu’aux premiers signes de reprise en hivernant les boutures de fin d’été sous une serre froide.

Comment faire bouturer le lilas à partir des branches ?

Il est possible de faire la bouture du lilas dans des pots à partir des branches, c’est-à-dire via la bouture à crossette, une technique à la fois simple et efficace. Pour réaliser une bouture de lilas dans de bonnes conditions, il faut disposer d’un grand pot en terre cuite, d’un sécateur aiguisé et désinfecté, du sable de rivière et du terreau spécial bouture.

de lilas une multiplication des plus simples

Pour commencer, coupez des tiges de lilas d’une dizaine de centimètres environ puis retirez les feuilles de la base tout en conservant trois ou quatre feuilles au niveau du sommet. Par la suite, laissez vos talons de branches trempées dans un peu d’hormone de bouturage puis apprêtez le pot dans lequel vous souhaitez faire le mélange.

Le mélange doit être fait avec du terreau spécial bouture et du sable de rivière en quantité similaire. En fait, le sable de rivière facilite le drainage indispensable pour le bon déroulement de la bouture.

Dès que le pot est prêt, réalisez de petits trous avec un bâton pour accueillir vos jeunes plants sortis de l’hormone de bouturage puis arrosez le tout. Installez ensuite une bouteille, un sac ou tout autre contenant pouvant permettre de faire une bouture à l’étouffée. Pour finir, choisissez un emplacement dépourvu de vent et baigné d’ombre, et prenez l’habitude d’arroser le terreau lorsqu’il montre des signes de sécheresse.

Comment faire une bouture de lias en utilisant un rejet ?

Encore appelés les drageons, les rejets sont de jeunes pousses qui se situent au bout des racines de l’arbuste, dans la zone de développement des cellules. Dès qu’ils atteignent une certaine hauteur, vous pouvez les couper depuis la plante mère et les utiliser pour réaliser la bouture.

La réalisation de cette bouture courante et facile est recommandée au printemps et à l’automne. Pour le faire, il suffit de planter le drageon dans le même type de terreau et de pot que ceux utilisés pour la bouture à crossette. Il faudra effectuer un arrosage régulier de la bouture pendant les périodes estivales et sèches afin de favoriser une pousse productive.

Comment réussir le repiquage des boutures de lilas ?

Généralement, la transplantation des boutures se fait en novembre. La première étape consiste à installer chaque plant dans un pot individuel ayant un volume suffisant avec du terreau horticole, du sable ou des billes d’argile. La bouture sera ensuite déposée sous châssis jusqu’au printemps.

Toutefois, avant de pouvoir évoluer en pleine terre, les lilas doivent être cultivés en pot pendant 3 ans au moins. Vous aurez juste à répéter ces gestes clés pendant quelques hivers et quelques printemps, le temps que le lilas soit prêt à évoluer en pleine terre.

Néanmoins, il est impératif de bien conserver une ambiance humide autour de la bouture en l’arrosant avec modération, sans excès ni manque d’eau. Avec le temps, retirez le sac, la bouteille ou tout accessoire utilisé auparavant afin de permettre aux jeunes plants de prendre de l’air.

ARTICLES LIÉS